Une salle pour la e-cigarette en entreprise

Il se pourrait qu’aux côtés de la salle pour fumeurs, on retrouve prochainement une salle pour vapoteurs au sein des entreprises. Un projet de loi à ce sujet serait actuellement à l’étude à l’Assemblée Nationale.

e-cigarette

La e cigarette soumise au règlement d’entreprise

Pour le moment, le fait de vapoter dans un lieu fermé ou dans un bureau était soumis au règlement intérieur d’entreprise. Ainsi, selon la volonté de la collectivité la e cigarette pouvait être utilisée ou non au travail. Néanmoins, la plupart des règlements précisaient l’interdiction d’utiliser une cigarette électronique dans les locaux, afin de prévenir l’entreprise d’un éventuel procès pour vapotage passif. Désormais l’usage de la e cigarette est interdit dans les bureaux, comme l’annonce BFM.

Ne pas mélanger vapoteurs et fumeurs

Néanmoins, l’Etat fait encore bien la différence entre le tabac et la e cigarette. En contraignant les vapoteurs à utiliser leur objet dans les salles pour fumeurs, on pourrait inciter ceux-ci à se remettre à la cigarette classique. En effet, la e cigarette est un moyen d’arrêter de fumer, et de nombreux français ont fait le choix de l’utiliser pour se sevrer. Il existe en effet différents types de e cigarettes, pouvant convenir aux usages de chaque vapoteur. Dans le domaine du sevrage, la plupart des nouveaux vapoteurs utilisent notamment celle-ci, la e cigarette Ego, car elle est efficace tout en étant facile à prendre en main pour les personnes cherchant à en finir avec le tabac, mais n’ayant encore jamais utilisé de cigarette électronique. Il serait alors dommage de les voir replonger. Ainsi, l’Assemblée Nationale travaille donc sur un texte visant à créer des salles dédiées aux vapoteurs.

Un projet de loi qui ne séduit pas les entreprises

Cependant, bien qu’encore au stade de projet, l’idée ne séduit pas les employeurs. En effet, si cette loi est votée, ceux-ci devront mettre en place les infrastructures nécessaires, comme le suggère la notion de lieux de travail fermé ou encore, de lieux couverts à usage collectif. Or, il est difficile pour une entreprise de créer en plus de leurs bureaux, deux nouvelles salles, afin d’y accueillir les fumeurs d’un côté (comme c’est déjà actuellement le cas) et les vapoteurs de l’autre.

7 Thoughts on “Une salle pour la e-cigarette en entreprise

  1. Perso je vape à l’extérieur ainsi pas de problème, ni de lois, ni avec les collègues. Je prend des « pause clope » comme avant mon arrêt du tabac ^^

  2. C’est en effet pas mal pour les « vapoteurs » qui veulent arrêter de fumer, mais si toutes les entreprises doivent réserver une salle exprès pour ça, je crains que ce ne soit pas possible pour les petites structures.

  3. Dans la mesure où le tabac est une addiction, il est clair que les fumeurs seraient prêts à faire des efforts notables juste pour pouvoir fumer : si chaque rue comportait un espace fumeur et que c’était le seul endroit autorisé pour le faire, les fumeurs s’y rendraient naturellement (après une nécessaire période d’adaptation et de plaintes) car le besoin de nicotine dépasserait largement la contrainte imposée par le déplacement.
    Dès lors, il n’y aurait plus à aménager les espaces publics, mais juste à prévoir des zones fumeurs et des zones vapoteurs dans chaque quartier.

  4. Fumer et vapoter resteront de toute façon un sujet à la fois délicat et vecteur de tension entre les consommateurs et les autres, entre les consommateurs prêts à faire des efforts et les ceux qui ne consomment pas prêts à faire des concessions. Je ne pense pas qu’il y ait de solution idéale.
    La plus grande difficulté pour moi est la mentalité des Français de manière générale et pas seulement su point de vue tabac/vapotage. Si l’on regarde chez nos voisins du nord, ou au québec, il y a un plus grand respect de l’autre et tout le monde vit finalement mieux avec moins de tensions!

  5. Gautier on 23 juin 2016 at 14 h 31 min said:

    Je ne vois pas pourquoi on parquerait les gens qui fument dans une pièce exiguë ou l’air ne circule pas… Dans ces cas là, on a qu’à mettre ceux qui font cuire leurs plats qui sentent très forts (style lasagne etc…) dans une pièce qui leur est réservée ?. Je travaille dans une entreprise qui fait de l’immobilier Pinel et même ceux qui ne fument pas n’ont pas voulu de ces pièces qui au final, à l’heure de la pause, divise les gens.

  6. Un peu de mal à comprendre. J’aimerai être certain du résultat d’une étude qui prouve le vapotage passif des personnes se trouvant à proximité d’un vapoteur.

    Mais bon je suis prêt à comprendre et respecter que certains liquide on une odeur que l’on peux trouver désagréable.

  7. Julien from Nerf on 3 août 2016 at 16 h 08 min said:

    J’avoue ne pas trop comprendre ce positionnement. Les vapoteurs se retrouvent le « cul entre deux chaises » car ils ne sont pas considérés comme des fumeurs, ni comme des non-fumeurs. Ca va compliquer leur vie en entreprise et dans les espaces publics tout ça…

Laisser un commentaire

Les liens des commentaires sont en Dofollow, mais seuls les liens pointant vers des sites de thématiques similaires ou complémentaires sont acceptés

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise KeywordLuv en DoFollow. Entrez VotreNom@VotreMotClé dans le champ nom pour créer un lien avec une ancre optimisée vers votre site.

Post Navigation